•  

     

    Droit de vie ...Droit de mort ! 

    Droit de vie ou de mort

    Ceux qui sont dans la nuit ont raison lorsqu'ils s'expriment :

    Rien n’existe ! Car c’est dans un rêve qu’ils le vivent.

    Ils rêvent de toucher l’étoile au firmament

    En sacrifiant la vie de bien des innocents

    Droit de vie ou de mort ?

    Ils l’approchent toujours, mais sans jamais l’atteindre,

    Lui, l’être qu’on ne peut toucher, ternir, éteindre.

    Rien n’existe à leurs yeux, seul dieu d’adoration

    Qu’ils peignent en un flamboiement profond

    Droit de vie ou de mort ?

    Ne croyez surtout pas que vous ne serez point puni

    Tout revient dans les limites, qui sont celles de l'infini

    Cessez votre idéal dans vos circonférences

    Entre les astres, le monde, nulle apparence.

    Droit de vie ou de mort ?

    Je ne vois pas pourquoi je ne vous dirais point

    Ce qu’à d’autres j’ai dit, sans vider mon venin

    Eh bien, démasquez-vous! C’est vrai, votre âme est noire ;

    Sortez de ce cercle, nommé forme oratoire.

    Astres divins  

     

     

    Clic pour vérifier

     


    votre commentaire
  •  

     

     

     

     Exprimer son ressenti  

    Exprimer son ressenti 

    Écrire juste un petit billet

    Pour exprimer une pensée

    Parler aussi parfois d'amour

    En évitant les grands discours

    Traduire avec une certaine candeur.

    Cette lueur qui vient du cœur

    Garder en soi cette euphorie

    En exprimant son ressenti

    Laisser son âme s’éclipser

    Dans les méandres inavoués

    Au fil des jours, la voir guérir

    Dans le jardin des souvenirs.

    Osez parler du bon vieux temps

    Comme de vieux amants

     

    Astres divins  

     

    Clic pour vérifier

    votre commentaire
  •  


     

     

    Doit-on vider son cœur ?

     

    Au plus profond de nos cœurs

    Des trésors sont confinés

    Comment parvenir à balayer

    Ce mal sans rancœur

    Comment oser dire cette vérité

    Sans trop déranger

    Faut-il garder ce secret

    Celui qui nous fait pleurer

    Ou bien faut-il vider son cœur

    Sans crainte et sans peur

    Ce qui semble être une épice secrète

    Finis un jour par nous tourner la tête

    Comment libérer son âme tourmentée

    Comment pardonner sans être abusée

    Dupée mainte fois

    La peur d'être refoulée s'entrevoit

    Doit-on rester soumis et exclu

    En face d'une tentative déchue...

    Astres divins  


    votre commentaire
  •  

       

     

    Comment dois-je m’exprimer

     

    Comment dois-je ouvrir mon cœur

    Vu, qu’il me ronge de l’intérieur !

    Avec la peur de m’exprimer

    Je deviens froide et fatiguée

    J’en oublie les bonnes manières

    Mon cœur devient pierre

    Parfois, certains mots me blessent

    Se transformant en détresse

    Devant le silence,

    Les mots deviennent superflus

    Vis-à-vis de la souffrance

    Tout devient morne et obscur

    Je devrais dire ce qui doit être dit

    Même si cela me fragilise

    Ne plus me cacher, face du danger

    Avec détermination, le maîtriser

    Satisfaire mes envies avec peu

    Pour que ma vie devienne bleue

    Ouvrir naturellement mon cœur

    Lorsque apparaît la douleur

    Ne plus m’enfuir devant les obstacles

    Les combattre avec force et rage

    Mais, une part de moi s’est évanouie

    Dans les méandres de ma vie

    Oublier de penser tout haut

    Qu’en ma vie subsiste un tombeau

    Ne plus vivre de rêve interdit

    Ni d’yeux rougis de larmes vives

    Maudire ce corps inutile

    Reflet d’un miroir, devenu fragile

    Avide de perfection

    Je réitère mes privations

    M’imposant un idéal

    Une vie sans fin, de dédale

    Astres divins  


    votre commentaire
  •  

      

     

    Deux univers

    Ma vie comporte deux royaumes

    Mais si différent en sommes

    L’un englobe ma vie privée

    Que je protège en secret.

    Malgré toutes mes attentions

    Je me perds dans mes fictions

    En trahissant les règles

    En décrivant mes mystères.

    Donc, sans turpitude

    Je vous narre mes habitudes.

    Tout en vous relatant ma liberté

    En confidences intimes.

    L’âme éternelle inhabitée

    Vacille en douce rêverie.

    Deux univers se soumettent à moi !

    L’autre plus divin

    Un peu moins humain.

    Constitué de récits poétiques

    Dans un domaine fantastique.

    Je peux m’inventer

    Des milliers de secrets.

    Des amants éperdus

    Au reflet confus.

    Je guide ainsi ma plume

    Au fil de mes lectures.

    Elle subsiste en mon irréel

    Un monde artificiel.

    Libérée, l’âme se délie

    En un azur qui brille.

    Deux univers se soumettent à moi !

    D’où résulte un tel engouement ?

    Assurément d’un récit d’une légende.

    Semblable, à l’espérance trouvée

    En d’autres temps imaginés.

    Dans cette euphorie verdoyante

    Je côtoie le plaisir naissant.

    D’une profonde harmonie

    Ainsi à l’infini.

     

    Astres divins  

    Clic pour vérifier

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique